Category Archives: Preparation

Zen avant la course : comment y parvenir ?

Course bien préparée, à moitié gagnée ! Certes, mais comment « bien préparer une course » ? Comment rester zen et maximiser son énergie ?

Mon expérience d’athlète comme de coach m’a montré que se focaliser uniquement sur les performances et  la progression physique était bien loin de suffire. Combien d’entre nous sont passés totalement à côté d’une compétition alors qu’ils étaient en pleine forme ?

Pour optimiser ses chances, la préparation doit, selon moi, être considérée comme un ensemble qui comprend bien sûr le physique mais aussi, et quasi à égale importance, le mental.

Pour pouvoir se concentrer uniquement sur sa course, il faut tout d’abord se débarrasser de tous les petits tracas d’organisation et régler au millimètre la préparation de ses affaires. Etudier le parcours pour se rendre au départ, prévoir les formalités d’inscription, les menus d’avant-course, un lieu et une playlist d’échauffement, est une première étape. Faire son sac et le vérifier est la seconde : vêtements de course, bonnet, montre, ravitaillement, etc. Cela paraît évident mais il n’y a rien de plus stressant que de se rendre compte à la dernière minute qu’on a oublié sa serviette ou ses chaussures de vélo !

Ensuite, la visualisation de la course a toujours bien fonctionné pour moi. Si on a l’occasion d’effectuer une reconnaissance du parcours, c’est encore plus efficace. Il s’agit de se mettre véritablement en condition de course et de voir en pensée chaque élément, chaque étape : passer les difficultés, noter les lieux de ravitaillements, prendre conscience des dénivelés, des endroits où accélérer ou ralentir, des difficultés du terrain… Cette anticipation permet de laisser le moins de place possible à l’inconnu. En étant maître de sa course, en ne la subissant pas, on minimise aussi les pertes d’énergie générées par le stress.

Enfin, la préparation mentale est pour moi l’un des aspects fondamentaux de l’avant-course. Là, par contre, je pense qu’il n’y a pas de méthode universelle. La bonne préparation dépend du caractère de chacun. La sophrologie et la méditation, parentes de la visualisation, pourront réussir aux anxieux. Certains, plus extravertis auront plutôt besoin de se détendre, de faire des sorties en running ou en vélo à plusieurs, pour évacuer ses tensions. Je suis convaincu que le rôle du coach est fondamental à cette étape aussi. Il aide l’athlète à prendre de la distance, à analyser ses faiblesses et ses atouts. Il lui propose des méthodes pour gérer son stress. Et à partir de là, il construit avec lui la préparation mentale qui lui convient.

Contactez-nous pour en discuter davantage.